Les règles de priorité sur l'eau

Le Surf est un terme générique qui définit " les activités pratiquées dans les vagues ". Une vague est une onde qui se déplace sur un plan d'eau pour déferler in finé sur la côte maritime.

Le Surf regroupe l'ensemble des disciplines suivantes :

  • Surf
  • Bodyboard
  • Longboard
  • Kneeboard
  • Skimboard
  • BodySurf
  • Paddle board
  • Surfing canoë
  • Surf tracté (Tow-In)

Toute personne qui utilise l'énergie d'une vague pour se faire porter, peut donc être considérée comme un surfeur.

CARACTERISTIQUES DES DISCIPLINES ET PRATIQUES DE LA FFS

Un surfeur, un longboardeur, un kneeboardeur est un pratiquant qui utilise des planches en polyester ou en mousse, de longueurs variées. Ces planches sont reliées aux pieds des pratiquant par un leash.
Un bodyboardeur est un pratiquant qui utilise une planche de bodyboard en mousse. Ces planches sont utilisées avec des palmes et un Leash
Un Skimboardeur est un pratiquant qui utilise une planche en polyester ou en bois.
Un Bodysurfeur est un pratiquant qui utilise des palmes et accessoirement des plaquettes pour prendre des vagues.
La pratique du Tow-In consiste à lancer un surfeur sur une vague à l'aide d'un engin motorisé.

Les pratiquants de ces disciplines qui respectent les caractéristiques ci-dessus, sont considérés comme des surfeurs autonomes.

Les utilisateurs de tout autre engin permettant de prendre des vagues et ne correspondant pas aux caractéristiques définies ci-dessus, ne sont pas considérés comme des surfeurs . Pour des raisons de sécurité, l'accès à la zone de baignade pourra être autorisé à ces utilisateurs (planches en polystirène,matelas pneumatiques,..) ou des zones de pratique spécifiques pourront être balisées. Il pourra en être de même pour des pratiquants débutants des disciplines présentées ci-dessus, considérés comme des surfeurs non autonomes.

REGLEMENTATION DU SURF

Il est interdit de surfer dans la zone de baignade surveillée .

La pratique des activités définies ci-dessus doit se faire hors des baignades dans le respect des règlements techniques (règles de sécurité, de priorités, etc...), conformément aux attributions accordées par la délégation de pouvoir du Ministère de la Jeunesse et des Sports à la Fédération Française de Surf.

Toute personne utilisant un engin tel que planche de surf, de bodyboard (en mousse, en polyester, ou en bois), de skimboard..., ne peut être considérée comme un baigneur.

Pour assurer le bon ordre, la sûreté, la sécurité et la salubrité publique, le Maire pourra prendre la décision d'aménager des zones réservées aux pratiquants débutants de ces activités.

Il est vivement déconseillé de surfer par temps d'orage

Les surfeurs doivent assistance à toute personne en danger

REGLES DE PRIORITE EN SURF LIBRE ET EN SURF ECOLE

D'après les statistiques la plupart des accidents de surf sont dus à la collision de 2 surfeurs. La jurisprudence dominante considère qu'en matière de surf, les règles de la F.F.S., ayant vocation à s'appliquer conformément à la délégation de pouvoir pour organiser et réglementer la pratique du Surf accordée à la FFS par le Ministère de la Jeunesse et des Sports.

1 - Règles de priorité essentielles concernant les problèmes de sécurité

La règle de base ne tolère qu'un seul surfeur par vague à moins que 2 surfeurs n'empruntent sans se gêner des directions radicalement opposées.
Dans le cas où une vague déferle dans une seule direction c'est le surfeur le plus au pic de la vague qui est prioritaire pour toute la durée de son surf.
Un surfeur qui a pris possession de la vague est prioritaire sur un surfeur qui rame vers le large. En conséquence, le surfeur qui remonte au large doit contourner la zone de surf.

2 - Règles complémentaires de convivialité

Lorsqu'un surfeur placé le plus au pic, au point initial de take-off a pris possession de la vague, il est prioritaire de la vague pour toute la durée de son surf, même si derrière lui un autre surfeur fait un take-off dans la mousse (snaking).

Si au point initial de take-off, la droite et la gauche sont aussi valables l'une que l'autre, la priorité reviendra au premier surfeur en action qui fera une manœuvre dans la direction choisie. Un deuxième surfeur peut donc partir dans la direction opposée sur la même vague. Lorsque 2 pics séparés bien précis, éloignés l'un de l'autre, se rejoignent à un endroit quelconque de la vague, bien que chacun des surfeurs soit à la position le plus au pic, à l'approche d'un point de rencontre, ils ne doivent pas se croiser et sortir de la vague afin d'éviter tout risque de collision.

Un surfeur placé le plus au pic ne doit pas être gêné par un autre surfeur qui rame pour prendre la même vague.

En cas de risque de collision, il est toujours conseillé au surfeur prioritaire de passer derrière le surfeur gêneur et non pas devant lui et de faire le maximum pour l'éviter. Le surfeur gêneur fera tout son possible pour tenir sa planche en passant sous la vague (Canard) et non pas, en la repoussant vers le surfeur prioritaire.

3- Collisions

L'Article 1384 du Code Civil précise que toute personne est responsable des choses dont elle a la garde ou qu'elle utilise. Le surfeur qui heurte un surfeur ou un baigneur est donc présumé responsable de l'utilisation de sa planche. Toutefois, dans certaines circonstances, les règles de priorités définies ci-dessus pourront lui être opposées.

Surf

 prestation-surf

Bodyboard

 prestation-bodyboard

Stand-up Paddle

 prestation-sup

Surf hébergement

Espace-forme-et-bien-être - cols verts

Surf Hébergement

Découvrez nos offres d'hébergement pour vos idées séjour

Découvrir nos hébergements

 

Offres multi activités

IMG_0714-planche_voile

Offres multi-activités

Découvrez nos offres multi-activités pour vos idées séjour

Découvrir nos offres

 

Koa Surf School

Koa Surf School

Actualités

  • 1/02/2016

    Calendrier des marées koa...

    Les horaires de marées 2016 sont disponible !!!! A réclamer des que vous me croisez, le stock est dans le camion . Et a partir d'avril à la cabane !!!!
    Lire la suite

L'actualité sur Facebook